FIV#1: Mes débuts laborieux avec le décapeptyl

Publié le par Delphine

Hier j’ai donc débuté mon traitement : 1 comprimé de mélatonine que je prend le matin avec l’acide folique, et une injection sous cutanée de décapéptyl le soir à 18h.

J’ai décidé avec accord du médecin que je pouvais me faire moi-même les injections au lieu de faire venir une infirmière tous les soirs. Je pars à la montagne après noël, il est donc plus simple que je le fasse.

Pour l’injection de ma 1ère piqûre, c’était lamentable !

18h, j’ouvre ma boîte et je découvre qu’il n’y a pas de seringue… Panique à bord !! et là je me dis que je suis vraiment trop bête de pas avoir regardé avant.. mais bref…

Je dois absolument trouver des séringues pour faire le mélange de l’ampoule avec la poudre ! Mais quelles seringues ? quelles aiguilles ? j'ai jamais fait ça avant !

J’appelle ma copine Kathy, infirmère, pour demander conseil. Elle m’explique qu’il faut que j’achète des seringues de 0.1 ml et que j’aille à la pharmacie car elle n’en a pas chez elle.

Je vais à la pharmacie avec la boîte et on me donne des séringues avec aiguilles pour injection et aussi des aiguilles de prélèvement. Heureusement la pharmacienne m’explique comment je dois procéder.

De retour à la maison, il est 19h et direction salle de bain ! lavage de main, déballage des produits et de la seringue. Je mets l’aiguille de prélevement sur la seringue et casse l’ampoule du décapeptyl. J’enlève l’embout qui protège l’aiguille et là c’est le drame : l’embout était dur à retirer alors j’ai forcé un peu et hop je me suis piqué le doigt avec…

Compresses, pansements, désinfectant… je jette l’aiguille, et je recommence.

Ouf ca y est le mélange est enfin fait… reste plus qu’à me piquer ! heu je vous avoue que c'était un peu dur de se lancer !

Publié dans fiv 1

Commenter cet article