Le monde des bisounours n'existe pas

Publié le par Angediles

Et non je suis désolée de vous l’apprendre mais le monde des Bisounours N’EXISTE pas…

Le constat de mon entretien professionnel :

(vous savez celui où le boss nous dit si les objectifs ont été atteint et nous donne (ou pas) l’enveloppe tant attendue)…

Alors voilà le résultat de cet entretien : je suis une personne professionnelle, quelqu’un de juste et d’apaisant dans la vie du service, je suis force de proposition, j’ai su mettre en valeur mon activité et rebondir aux situations de stress. J’ai également cette capacité d’adaptation qui fait que ma confiance en moi a bien progressé…

Et oui c’était l’un de mes objectifs : la confiance en moi... parlons-en ! Comment peut-on garder le moral et sa confiance quand tout part en cacahouète ? l’année 2012 pour moi était une année de souffrance (tout comme 2011 et 2010…) avec FC à répétition, hystéro opératoire et tout ce qui en découle…

Paraitrait-il que cela ne se soit pas vu dans mon travail ou alors mon chef me dit ça pour me faire plaisir ?

Bref, laissons cet épisode de « confiance en soi » et parlons de cette fin d’entretien.

Moi : Et concernant la mesure individuelle (aumgment, prime etc) ? J’ai rien ? (oui je suis cash)

Lui : tu sais avec la conjoncture actuelle, la crise économique, l’entreprise est en décollecte, du coup les enveloppes sont petites.

(…)

Lui : pour l’instant la RH nous a pas donné les enveloppes, mais les propositions ont été faites. J’attends juste leur retour…

(…)

Mais encore ?

Non c’est tout… discours de chef : je suis au top, j’ai eu que des compliments mais ça s’arrête là, au moins j’ai eu une réconnaissance verbale !

Mais faut pas se leurrer on attend tous la reconnaissance PECUNIERE, FINANCIERE, ARGENT, TUNE, PEPETTE…

Moi qui pensait que si les objectifs étaient atteint on était récompensé au niveau financier, je me trompais ! Et pourtant j'ai bientôt 9 ans de boîte (je suis "l'ancienne" qui pensais toujours que tout était beau tout était rose)

Autre constat : ma situation personnelle en tant que pmette

Comme vous le savez mon parcours n’est pas celui que tout le monde rêve : une 1ère grossesse arrêtée pour sauvetage maternelle à 25SA, un deuil périnatal à combattre, une survie de toutes les épreuves de la vie (DC de proches), des FC à répétitions, un mauvais suivi côté médical de mon number 2 qui m’a fait perdre 1 an 1/2 sur la maternité…

Et non le monde de OUI OUI et le monde des bisounours n’existe pas... l'hypothèse se vérifie bien.

Vivre échec sur échec c’est lassant, j’en reviens donc à ça : qu’est ce qui me motive à vivre dans ce monde où la réussite est dure à atteindre, où les échecs se répètent à longueur d’année ?

Alors voilà j’ai appris que l’échec faisait partie de l’apprentissage et les 3 règles indispensables à connaître pour réussir sa vie d’après Nicolas Pène c’est :

Règle N°1 : Trouvez votre raison d’être ou vocation

(OK j’ai trouvé, je veux être maman, vivre heureuse avec ma famille et ne plus avoir jamais de problème)

Règle N°2 : Gérer votre mental :

Dans le monde tout fonctionne par 2 : c’est la dualité. Quand nous ne sommes pas conscient de cette dualité, chaque fois que nous fixons un objectif, nous obtenons l’inverse de ce que nous voulons.

(OK je sais très bien qu’un œuf et un spermatozoïde ça donne un bébé, alors je gère mon mental non ? Aurait-il fallu que je me dise grossesse = FC pour pouvoir mener à bine ma grossesse… mouais… pas convaincue)

Règle N°3 : Elever son niveau de conscience :

Que se passe t-il quand on élève son niveau de conscience ? On sort de l’équation infernale pour réconcilier les contraires, on s’affranchit de la dualité : ce n’est plus le mental qui guide notre vie, mais sa conscience. On attend pas que tel ou tel objectif soit atteint pour être heureux : c’est cela vivre au présent, ici et maintenant. C’est le seul endroit où nous pouvons trouver la sérénité, confiance, paix…

(OK, j’ai jamais baissé les bras, mais même en vivant au jour le jour et en vivant le présent, mon passé me rattrappe toujours… comment faire ?)

Conclusion :

D’après Nicolas Pène, coach en développement personnel, la voie de l’élévation du niveau de conscience semble la plus prometteuse pour réussir.

Donc si j’ai bien compris :

- Ma vie ne s’est pas orientée vers mon aspiration la plus profonde (devenir maman) : alors je dois maintenant me « consciencer » un objectif bidon pour enfin parvenir à avoir ce que je désire le plus.

- Mon bilan professionnel 2012 m’a apporté une réconnaissance verbale et pas financière: je vais donc obliger ma conscience à cet objectif : travailler sans me tuer à la tâche pour ne pas gagner plus. Peut-être qu’un jour cela portera ses fruits ?

Le monde des bisounours n'existe pas

Publié dans Etats d'âme

Commenter cet article

M
Moi aussi je vien de passer mon entretien annuel. Moi aussi j'ai atteint tous les objectifs 2012. Moi non plus pas d'augment'<br /> Alors 2013, j'ajoute mon objectif N°1 : être maman.<br /> Je te souhaite d'atteindre ce même objectif et si pas d'augment' l'année prochaine, mon bébé me contentera ;-)
Répondre
A
Merci Marinette, Oui mon objectif 1er sera le même que le tien :-)<br /> Allez il faut y croire !