Retour

Publié le par Angediles

Me voilà de retour après un mois d'absence sur la blogo. J'ai eu un mois de congés un peu spécial: mauvais temps pour ne pas dire merdique. Pas de maillot de bain cette année, pas de baignade. Nous avons vu le soleil que très peu. Je suis en manque de vitamines D. Mais pour le coup, je me suis bien reposée... et bien mangé aussi.

Je prends plaisir à lire vos derniers articles: pour certaines avec des bonnes nouvelles ou des post drôles, puis d'autres nouvelles moins fun...

Voici une "nouvelle" année scolaire qui débute. Cela marque pour moi le début d'une nouvelle année PMA. La 3ème en PMA, la 5ème en essai bébé.

J'ai d'ores et déjà RDV le 8 septembre chez le docteur biologiste de la clinique PMA. La secrétaire m'a demandé de ramener mes bilans de fausses couches et tous mes bilans sanguins + échographies.

Afin de préparer au mieux ce RDV j'ai donc constitué mon dossier, en enlevant tous ces papiers superficiels qui ne me serviront plus jamais. J'ai donc été contrainte de me replonger dans mes grossesses passées. Et celles de Léo aussi. Cette pré-éclampsie foudroyante qui s'est déclarée, puis ce hellp-syndrome qui a enlevé mon fils. Puis ces fausses couches, presque insignifiantes face à la tragédie que nous venions de connaître. Ensuite, un petit début d'espoir en rencontrant ce super gygy qui a dépisté les synéchies et qui nous a proposé une FIV pour mettre fin à toutes ces attentes. Attentes qui seront récompensées par un + à la FIV 1 mais vite redescendues, suite à une GEU qui m'arrachera une trompe. Alternances, donc, entre des espoirs et désespoirs.

J'ai peur de ce RDV. Mon gynéco se tourne vers elle pour avoir son avis médical, pour avoir un oeil neuf sur mon "cas". Savoir si je peux faire une FIV 3. Savoir si on n'a rien loupé.

Encore une année de combat qui m'attends. Mais je m'essouffle. Plus le temps passe et plus je me dis que je ne veux plus de tout ça. Je supporte de moins en moins les caprices de mes beaux fils. Et le laxisme de mon mari vis à vis d'eux. Ca y est je deviens aigrie. Je ne peux pas avoir d'enfant, alors ceux des autres me font chier et perturbe ma tranquillité. Je n'aime pas cette vie, j'en viens même à penser que mon couple ne pourra peut être pas tenir face à cette situation. J'ai peur, je ne m'aime pas comme ça.

Publié dans Etats d'âme

Commenter cet article

L
pour le psy, et pour alléger tes dépenses, il existe des psychologues dans les hôpitaux, liés à la maternité. Comme ils sont salariés de l'hôpital, tu ne payes rien. C'est mon gynéco habituel qui, me voyant au 36ème dessous à cause du prof qui nous suivait en fiv, m'a conseillé d'aller la voir, c'était dans le couloir d'à côté ;-). Je ne regrette pas, car elle connaît le milieu médical, et le rapport à la maternité (l'absence dans mon cas, celle par alliance dans le tien). Ça vaut le coup (et coût!) de te renseigner je pense. Tu as plus que ta dose de complications, évacuer tout ça, ça fait du bien, vraiment. <br /> Courage, je pense bien souvent à toi, bises
Répondre
L
excuse-moi, j'ai oublié aussi la maternité liée à l'absence de Léo, bien sûr, j'étais focalisée sur tes beaux-fils.. je suis maladroite, pardon...
M
Coucou ma belle, je pense fort à toi et j'aimerais tant que la vie te soit plus douce. Est-ce que tu as commencé/poursuivi un suivi psy ? Ca fait quand même du bien surtout quand l'infertilité n'est pas la seule difficulté. (Confidence : sans jeter la pierre à ton mari car l'éducation est qqch de difficile aujourd'hui, je supporte aussi très mal le laxisme des autres qui aboutit à faire chier tout le monde et à ne même pas rendre les enfants heureux.) J'espère que ce rdv du 8/09 va t'éclairer, tiens-moi au courant.
Répondre
M
Je suis révoltée par ce que t'a dit cette psy ! Elle est totalement à l'ouest ! Qu'est-ce que c'est que ce jugement sur ta manière de parler de tes problèmes ?! N'importe quoi ! Comme si ça allait t'aider à te confier en plus… Nul, vraiment. C'est elle qui est insensible et détachée, franchement. <br /> Peut-être que tu peux parler du prix que tu peux mettre dans une psychothérapie en donnant clairement le montant de ton salaire. Moi je n'ai pas osé, mais il paraît que ça se fait. Faut pas imaginer une grosse ristourne, mais au moins tu auras essayé.<br /> Bonne chance pour ton rdv. Bises.
A
Merci M, merci pour tes pensées. Moi aussi je pense bien à toi ! j'ai lu ton dernier post du 7e mois... et la photo de ton bidou, trop joli :-)<br /> Comme je l'ai expliqué en répondant à Carotte (au dessus), j'ai été voir une psy, mais pas celle qu'on m'a recommandé. J'ai voulu privilégier l'aspect financier et surtout géographique avant de me lancer dans une psychothérapie.<br /> Mes 2 RDV psy n'ont pas été concluants: 40 euros la séance, pour au final me dire que &quot;j'ai l'air &quot;insensible&quot; à ce qu'il m'arrive. Elle n'a pas réussi à me cerner. et j'estime qu'au bout de 2 rdv de 1/2 heure, avec tout ce que je lui ai raconté elle avait de quoi m'aider psychologiquement. Finalement tu vois j'aurai du aller voir la psy qui m'a été recommandée directement....<br /> Je te tiens au courant de mon rdv de ce soir... <br /> Bisous
I
J'espère que parler de tout ça ici te fait déjà aller mieux.<br /> C'est long, c'est dur mais avant d' affronter à nouveau les FIV, prendre soin de toi et de ton couple est nécessaire.<br /> Pour les enfants des autres, cela n'aide pas au quotidien mais pouvoir t'en occuper te rend admirable. <br /> J'espère que tu trouveras très vite une certaine sérénité.<br /> Plein de pensées et des bises.
Répondre
A
Merci I... c'est moi qui te trouve admirable ! Ton couple est très fort, vous arrivez à surmonter les plus grosses déceptions, les plus gros problèmes, ta reprise de boulot et j'en passe!<br /> je te trouve super forte, j'ai envie d'être comme toi. C'est très dur pour moi d'arriver à apprécier un moment agréable. Surtout ces dernières semaines avec les garçons de mon mari. Je les aime, mais des fois ils me gonflent et c'est pas facile.<br /> J'y travaille à retrouver ma sérénité...<br /> Plein de bisous
C
Je suis heureuse de te lire, heureuse de savoir que quelqu'un d'autre va reprendre ton dossier avec je l'espère de nouveaux espoirs.<br /> Mais triste aussi que ça ramène des souvenirs douloureux... A chaque fois que tu parles de Léo mon cœur se serre car personne ne devrait vivre ça. Ta lassitude, ta colère sont légitimes. Aujourd'hui tu es dans une nouvelle étape, ça reste une transition... Mine de rien au milieu de tout ça avoir les enfants qu'une autre a donne a ton mari (ça te renvoie quotidiennement a tes échecs et a ta douleur) c'est super dur... Mais tu fais aussi de ton mieux...<br /> Si tu sens que tu &quot;glisses&quot; que l'aigreur prend le dessus sur le reste, n'hésite pas a aller consulter. Personnellement ce regard extérieur sur moi m'a été bénéfique et j'ai pourtant très longtemps rejeté l'idée. <br /> Tu es une très belle personne Ange et même si en ce moment tu ne te sens pas toi même, quoi que tu fasses ça ne changera pas.<br /> Je pense fort a toi et je t'envoie plein de bisous, de loin.... &lt;3
Répondre
A
Merci Carotte, tu as tout à fait raison: vivre avec des enfants qui ne sont pas les miens me renvoie à mes échecs et mes douleurs. J'ai été voir quelqu'un (psychologue) pour en parler, mais encore une fois incompétente. J'ai voulu privilégier l'aspect financier mais cela ne pas pas amener loin. Il semblerait que ma carapace soit très épaisse car la psy m'a trouvé &quot;détachée&quot;, limite &quot;insensible&quot; à tous mes problèmes.... alors que ce n'est pas le cas du tout. J'ai été très choquée de cette révélation. Effectivement je cache beaucoup mes sentiments, et j'ai du mal à parler à des personnes étrangères. Mais tout de même...<br /> Affaire à suivre, je vais surement aller à l'adresse qui m'a été conseillée....<br /> Plein de bisous ma carotte