Comment faire face aux échecs répétés?

Publié le par Angediles

Tout d'abord, je tiens absolument à remercier toutes celles qui m'ont soutenues. Sur l'instant, je n'ai pas répondu à chacune d'entre vous, mais sachez que tous vos messages m'ont énormément touchés. J'étais tellement en larmes en vous lisant que j'ai du prendre le temps nécessaire pour reprendre le clavier...

Carotte: Je sais que nous avons les mêmes termes avec cette "loose du ventre vide". Je te remercie beaucoup pour "ton remontage de moral", cela m'a fait un bien fou de le lire, même si au moment où je l'ai lu, les yeux embués de larmes, je n'avais plus du tout aucune estime de moi-même.

C'est ça d'avoir des échecs répétés... On est fort, on supporte un échec, deux échecs ou même trois. Mais au bout d'un moment on ne les compte plus. Ces échecs font ensuite partie de notre vie: on n'arrive plus à penser positif. Alors oui l'espoir est là... mais l'issue est toujours la même!

Où sont passés mes rêves? Je n'en ai plus. J'arrive de moins en moins à apprécier les petits plaisirs de la vie. C'est pourquoi j'ai décidé d'aller voir un psy, un bon psy. Cela ne pourra que m'aider à passer outre cette noirceur qui sort de ma bouche et de mes pensées.

La quête du + : Merci aussi pour ton message. Mes mots ont été durs c'est vrai, mais sur le moment on s'en veut, on ne s'aime pas, on a de la colère, de la tristesse... d'où mon envie maintenant d'essayer de me sortir de tout ça. Fabienne a bien raison: il va falloir me réconcilier avec moi-même pour ensuite évacuer douleur et tristesse et apporter de joli souvenirs par la suite. Merci Fabienne pour ce message apaisant et plein de sagesse.

Et le deuil, est-il vraiment passé ? Non, on ne guérit jamais d'un deuil pareil, on vit avec. Et sur ce point Maman Fwoggie a raison: "Il faut essayer d'accepter, et tenter de "faire avec" tous les jours".

Au début j'ai fait un déni de mon deuil. Je n'ai rien compris. Je croyais pouvoir m'en sortir seule. Mais une telle épreuve nous affaibli. Le couple en prend aussi un sacré coup. Comment vous dire... je ne suis plus la même. J'ai l'impression de vivre avec un masque, une tristesse cachée. Devant les autres je ri, mais dans mon coeur je pleure. J'aimerai être comme toi ILGC: Comme tu le dis dans ton dernier article "en attendant, j'aimerais saisir la merveille de l'instant présent. Tout simplement, vivre chaque jour intensément comme si la fin m'avait frôlée."

Ta force et ton courage me donne plein d'espoir. Et tu as raison quand tu dis: "tout ce que nous avons ne prendra son véritable sens qu'une fois notre "espoir" dans nos bras."

Alors en attendant, oui j'essaie de profiter de mon mari, ma famille, mes amis, ma maison, mon chat et mon chien, "mes filles" comme je les appelle. Après le message de Mamzelle Fleur, j'ai pris un bon bain chaud, et ça m'a fait du bien !

Et peut être qu'un jour je savourerai la joie de voir un taux positif comme toi 28jedb (I make a wish for you !!) et de voir mon ventre s'arrondir comme marredattendre, et comme toi Fabienne, puis d'être maman comme mon Papillon !!!

Tartine, ton témoignage m'a bouleversé... tant d'échecs aussi avec ces 10 ans de PMA... et la prime des beaux enfants... Vraiment pas facile d'être belle-mère alors qu'on n'arrive même pas à être mère: on fait tout comme les mamans, mais on ne l'est pas. Je te souhaite sincèrement beaucoup de courage pour affronter ces vacances de pâques après ton échec de DO... Je te souhaite une belle issue pour les prochaines tentatives, je vois que tu le lâches pas et tu as raison. Je vais essayer de ne rien lâcher aussi...

Marie, merci pour ton réconfort et toutes tes ondes ++++ que tu envoies ;-)

Molkette, nouvelle copine de blog, bienvenue dans la blogosphère... Que cette FIV 2 t'apporte enfin le + tant espéré !!

Sincèrement, merci à toutes.... et aussi à celles que je n'ai pas cité et qui me suivent sur le blog depuis plus d'un an maintenant et aussi celles qui me suivent avant la création de ce blog !

Bon sinon en écoutant vos conseils, je suis partie quelques jours me vider l'esprit... je vous envoie quelques photos de mon séjour de 3 jours.

Prochain billet: mon RDV chez le gygy a eu lieu jeudi... je vous raconterai la prochaine étape...

Comment faire face aux échecs répétés?
Comment faire face aux échecs répétés?
Comment faire face aux échecs répétés?
Comment faire face aux échecs répétés?

Publié dans Etats d'âme, fiv 2

Commenter cet article

I
Merci &lt;3<br /> Tu fais partie des belles rencontres que j'ai faites sur la blogosphère
Répondre
M
Merci à toi de donner un peu de ton temps pour me réconforter. Le psy c'est une bonne idée, comme tu le dis un BON surtout. Parler permet de faire sortir ce qui nous pollue, ce qui sort par ta bouche ne sera plus dans ton corps. Je te trouve très courageuse parce que ce n'est pas une démarche facile, il y a des souvenirs et des souffrances qu'on n'a pas envie de réanimer. Tu peux peut être te rapprocher de ta clinique ?<br /> Bises
Répondre
M
Je me suis d'abord dit : &quot;elle est allée visiter le musée du M&amp;M's !&quot;, puis j'ai compris ! C'est très chouette que tu aies pu partir pour te changer les idées. J'adore Londres où je ne suis pas allée depuis 10 ans. Tu sais tout le bien que je pense du soutien psychologique par un (bon) professionnel. Ca n'enlève pas la tristesse, mais ça aide vraiment à avancer, à voir les choses autrement… Pour moi ça a été hyper important et ça continue de l'être. j'espère que cela te fera du bien. De gros bisous.
Répondre
A
merci merci ! oui enfin je me décide, ça me trottait déjà dans la tête depuis quelques temps. Je veux dire d'aller en voir UN BON. Car j'ai eu de mauvaises expériences par le passé et j'ai eu l'impression de perde mon argent pour rien... Bref, j'attends avec impatience mon 1er RDV. Je n'ai pas encore appelé car j'ai un peu la voix cassée depuis hier... Ce matin, Caroline au cabinet ne m'a pas reconnue tellement ma voix est changée ! lol<br /> Prend soir de toi, j'attends avec impatience aussi avec toi tu sais ! ;-)
M
très beau post, très touchant, merci à toi ! j'essaye de remonter la pente une énième fois, ton post me donne un peu de courage...sans en avoir l'air.
Répondre
A
Maman Fwoggie, c'est vrai, on tombe, on se relève et on retombe tel un bébé faisant ses premiers pas... Le bébé arrive ensuite à marcher sans tomber ? Nous aussi un jour cela nous arrivera !<br /> Enfin tu sais, je dis ça.. mais je suis comme toi, j'ai du mal à remonter la pente parfois... alors on se serre les coudes et on fait ça ensemble ! Gros bisous
C
Pffff c'est à mon tour d'avoir les yeux tout embués! Et oui je suis admirative parce que tu as mis un coup de pied au fond de la piscine et tu remontes tout doucement... Mais certainement! Le psy je pense que c'est essentiel, plus le temps passe et plus on est perdues, entre ce que l'on pense, ce que l'on voudrait penser, ce que les autres pensent et voudraient ce que l'on pense, mêlés aux paradoxes de cette maternité qui ne vient pas. Bref, c'est pire que chercher une aiguille dans une meule de foin, c'est chercher Charly parmi les visages de tous les habitants du monde entier!!! Je te rassure, moi aussi je suis complètement perdue, j'aurais peut-être du semer des schokobons pour que ça n'arrive pas.... Mais d'un autre côté il faut se laisser glisser dans cette partie sombre pour encore plus apprécier ce que la vie a de beau (quoi qu'il arrive) à nous offrir. Les mots d'IGLC sont incroyables et j'espère un jour, réussir à vivre et à penser comme ça! Pour l'instant je suis encore dans le brouillard, comme toi, et même si c'est très virtuel tout ça, je crois que nous sommes nombreuses à nous tenir la main... Et ça c'est un joli cadeau de la vie même si... Moi aussi je pars, bientôt, très loin, parce que chez moi, partir c'est remettre les pendules à l'heure!!! Prends soin de toi &lt;3
Répondre
A
Merci Carotte, vous avez bien raison de partir loin ! le dépaysement ne sera que mieux :-)<br /> Et pui dans ce monde pmesque, on tombe, on se relève, on retombe... mais l'espoir d'y arriver reste plus fort, alors on regarde devant et pas derrière.<br /> Je te souhaite une belle issue ! Gros bisous