FIV#2: J12 du protocole

Publié le par Angediles

Pour rappel, lors du début du protocole FIV on vérifie si le traitement de blocage des ovaires avec le décapetpyl répond bien sur les ovaires.

Pour cela, les ovaires ne doivent pas produire d’oestradiol. On doit donc avoir un taux d’ostradiol plasmatique bas. Si le taux est haut (comme pour moi pour la FIV 1) c’est qu’il y a peut être une formation liquidienne ou un kyste dans l’ovaire qu’il faut surveiller, à moins que les ovaires ne répondent pas au traitement de blocage.

Ensuite il y a le LH plasmatique et la progéstérone plasmatique qui permettent de connaître le développement des follicules (au même titre que la FSH). Plus les taux sont élevés, plus les follicules grossissent et les ovaires secrètent le corps jaune. Ce sont tous ces taux qui doivent progresser quand on passe à la stimulation.

Hier c'était mon J12, toujours sous blocage décapéptyl. J'ai eu mon 1er contrôle dosage + écho. Et comme rien n'est simple quand on habite en banlieue, c'était une journée bien pourrave en commançant par prendre les transports pour aller très tôt faire ma prise de sang, au milieu de Paris, aller bosser ensuite, faire ma journée de travail bien merdique et retrouner à Paris pour mon rdv écho de 17h. Retour à la maison à 18h45.

Et voici l’état de mes ovaires à J12 :

  • Au niveau dosage :

Oestradiol plasmatique : 68

LH plasmatique : 2.5

Progétérone plasmatique : 0.2

Pour info lors de ma FIV 1 je suis passée à la stimulation quand mes taux étaient de : 29, 1.7, 0.1

  • Au niveau de l’échographie des follicules : même nombre de fofo à gauche qu’à droite et tous de la même taille excepté un plus gros à gauche avec une légère formation liquidienne.

J’en conclue donc que le cabinet m’appelera pour me demander de continuer le décapeptyl jusqu’à avoir des taux plus bas. Mais quel mauvais pressentiment j’ai…

C’est à 19h30 que je reçois le coup de téléphone du cabinet. Franchement je pensais qu’à cette heure il n’y avait plus de secrétaire et qu’elle allait m’appeler ce matin. La secrétaire me demande de continuer, mais elle me dit ensuite « ah mais vous avez aussi un traitrement pour une infection ? » « Oui, je suis sous traitement depuis mon J1 avec 15 jours d’antibiotiques. Je vous avais demandé si cela compromettait la suite du protocole et vous m’avez dit qu’on attendrait mon 1er contrôle. Alors je fais quoi ? »

Après rappel des dates, je constate que le sérieux de cette secrétaire n’est pas fameux : elle a oublié que j’étais sous antibio, elle devait mettre un rappel dans mon dossier : rien n’a été fait.

Elle me demande de continuer ce soir le décapeptyl mais d’appeler le lendemain matin pour directement voir avec le docteur sur ce que je fais ensuite.

Ce matin j’appelle. Une nouvelle secrétaire me répond, elle ne connait pas mon dossier, et l’autre ne lui a rien laissé comme message. Elle me passe le doc. Je continue le déca jusqu’à dimanche, je dois faire un 2ème contrôle lundi 25. Il me dit que le protocole risque d’être interrompu à cause de mon infection. Il me dit qu’on ne peut pas stimuler sans avoir le résultat du prélèvement vaginal et d’un éventuel antibiogramme. Et si infection, pas de stimulation, pas de FIV, logique on va dire… on va pas prendre le risque de faire quoi que ce soit sur un domaine infectieux.

Alors je redoute le pire encore une fois : la fiv risque d’être reportée.

FIV#2: J12 du protocole

Publié dans fiv 2

Commenter cet article